Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Protection des enfants et des adolescents

Pour les enfants et les adolescents, être témoins de violence domestique représente un fardeau considérable. Grandissant dans un climat empreint de peur et de menace, craignant éventuellement pour la vie des personnes qui leur sont les plus proches, ils endossent très tôt le rôle d'adulte pour soulager leur mère ou leur père. De telles situations peuvent se traduire par des cauchemars, des formes d'obsession, des troubles du sommeil, des problèmes de concentration ou encore de l'abattement.

Qui peut aider?

Dans plus de la moitié des interventions policières pour cause de violence domestique, les ménages concernés abritent également des enfants. Le plus souvent, ils sont présents à l'arrivée de la police. L'évaluation du projet pilote «Protection de l'enfant en cas de violence domestique» montre que beaucoup d'entre eux sont en âge préscolaire.

Les personnes qui s'intéressent au sort et à la situation de ces enfants, se mettent à leur disposition et leur sont proches, construisant avec eux une relation fiable et étroite, contribuent de manière déterminante à ce qu'ils développent une capacité de résilience. Les personnes faisant partie du réseau social de ces enfants, tels que des membres de leur parenté, des voisins ou des collaborateurs d'un centre de jeunesse, sont à même de jouer un tel rôle.

Le canton de Berne s'engage à ce que les enfants concernés par la violence domestique aient eux aussi accès à une aide professionnelle et reçoivent un soutien de la part de services et collaborateurs spécialisés, qui les écoutent, les accompagnent, identifient leurs besoins et agissent dans leur intérêt.

Le projet cantonal «Les enfants s'entraident avec des histoires»

Les enfants hésitent longuement à se confier sur des situations difficiles vécues à la maison, par crainte de ne pas être compris par les adultes ou, pire encore, d'envenimer la situation. En revanche, il leur est plus facile d'en parler avec d'autres enfants. Lorsqu'ils peuvent aborder cette question avec des enfants du même âge, qui ont des soucis identiques et vivent sous la même pression, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls.

Dès lors, le projet «Les enfants s'entraident avec des histoires», mis en œuvre dans le canton de Berne d'août 2017 à décembre 2019, vise à établir une structure de thérapie de groupe destinée à des enfants subissant de la violence domestique. Dans ce cadre, il est prévu d'utiliser des histoires comme base de tra­vail et de discussion, mettant en scène une famille connaissant des difficultés importantes. Cette dernière habite une vieille maison au toit rouge, située au bord d'un canal: le long de ses mûrs, poussent des tournesols et du lierre…

Le site cliqcliq.ch 

À travers l'illustration et l'histoire en ligne sur www.cliqcliq.ch, les enfants et les jeunes découvrent et explorent le village des Clabeaux. Sur le site, ils trouvent aussi des informations sur de possibles soutiens et sur des festivals de contes.

Bulletin de projet:

1er bulletin d'information sur le projet, janvier 2018 (PDF, 252 Ko, 3 pages)

2e bulletin d'information sur le projet, août 2018  (PDF, 406 Ko, 2 pages)

3er bulletin d'information sur le projet, avril 2019  (PDF, 411 Ko, 3 pages)


Informations supplémentaires

Entrer au coeur de la violence domestique et apprendre à y faire face: En août / sept. & nov. / déc. 2019 à Berne

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.pom.be.ch/pom/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/big/Kindesschutz.html